҉

Berenice Abbott - Behavior of Waves, 1960

҉

New Order - Blue Monday record sleeve - Peter Saville, 1985

Paris  -  Berlin

+33 (0) 6 63 08 49 42

selmabrd@gmail.com

/ SONORE, CORPOREL, SPATIAL   2017

Chez l’homme, le domaine du sonore implique directement la perception auditive, qui contribue à la représentation de l’espace. Le corps peut être vu comme le lieu de ces perceptions et représentations, qui sont ainsi déterminées par sa position dans l’espace. Il est alors question de la formation de la représentation de l’environnement à partir du corps perceptif dans l’espace, et de la perception de l’espace du corps même. Comment les avancées technologiques rendent-elles possible de nouvelles expériences de perception de l’espace et du corps par le biais de l’écoute?

J’étudie dans ce mémoire les liens que le corps tisse avec l’espace et le son, à travers des exemples issus des arts contemporains, numériques et sonores, dans le but d’alimenter le projet "Seconde Nature".

 

For humans, the sound realm directly implies aural perception, which contributes to spatial representation. The body can be seen as the place of these perceptions and representations, thereby defined by its position in space. It is then a question of building a representation of an environement from the perceptive body, and of the perception of the space of the body itself.

How technological progress make new experiences of space and body perception through sound ?

In this thesis, I study the links that the body ties with space and sound, through examples from contemporary, digital and sound art. It is the theorical side from the "Seconde Nature" project.

 

 

/ TRANSITIONS, la musique enregistrée dans

                                       le milieu numérique, 2016

La musique enregistrée est l’un des premiers biens culturels touché par une “dématérialisation” massive. Étant par définition évanescente, la matière sonore se prête facilement à la numérisation. De ce fait, elle me semble être une excellente entrée au cœur de la question du besoin de formes tangibles (ou non) du contenu culturel numérisé.

À une époque ou cet art est totalement intégré à notre quotidien, comment s’opèrent, sur le plan technique, les changements d’état de la matière sonore générés par la transition numérique? Quels en sont les effets économiques et socio-culturels ?

Cette recherche sert de base théorique au projet "Boxson".

 

 

Recorded music is one of the first cultural goods touched by a massive dematerialisation. By definition, sound matter is evanescent, and lends itself easily to digitization. Thereby, it seems to me like an excellent opening through the center of the question of the need (or not) of tangible forms for digital cultural content.

At a time when this art is completely integrated to our everyday lives, how is digital transition changing the state of sound matter on a technical plan? What are the economical and socio-cultural effects?

This research is a theorical basis for the "Boxson" project.