Installation

« La forêt touche chacun de nous d’une façon profonde et viscérale. Elle ravive des souvenirs, suscite en nous des histoires et nous révèle des émotions. L’Arbre est un lien incontestable entre la terre et le ciel, il est un temple de sensations cosmiques, un lieu de refuge et de confidences pour nos maux, pour nos mots.

 

MotherTree est une installation interactive et participative qui tend à recentrer le végétal au coeur du vivant et le vivant au coeur du monde. En se réappropriant l’imaginaire du conte, des histoires traditionnellement transmises à l’oral, les artistes utilisent la voix comme moyen de communication mystique, de coopération inter-espèces de l’humain vers l’extra-humain.

 

Des études scientifiques ont prouvé que le mycélium (champignon filaire et souterrain) contribue à l’intelligence fongique (sensibilité des plantes). Cela nous a amené à considérer la forêt comme un ensemble, un corps vivant, dont les «organes» communiquent grâce à ce tissu nerveux sous- terrain. Les arbres les plus anciens (arbres-mères) constituent les «noeuds» du réseau global de la forêt, nourissant les arbres les plus jeunes par le biais du mycelium. »

Extrait du dossier de MotherTree, Selma Bourdon & Julie Machin

Liens

MotherTree

w/ Julie Machin

Mother Tree est une analogie d’un réseau de l’intime reliant l’humain et le végétal par le biais de la terre. C’est une installation interactive en milieu naturel ayant pour but de recueillir les pensées et histoires humaines, par le biais de la voix, à propos du vivant et de la nature.

Grâce à un système de captation sonore, puis de rediffusion, l’installation magnifie et diffuse ces messages dans une polyphonie lumineuse et sonore à travers la forêt par le biais de colliers de champignons et de lichens lumineux.

Le projet s’inspire des réseaux mycorhiziens parcourant la forêt, qui permet aux arbres de communiquer entre eux.

TRACE (Tracking and Communication Extraterrestrial) is an interactive light device which allows to send symbols in space. Simple geometrical shapes are projected by a powerful laser, and refelcted at the suface of a parabola. This reflection transforms signals and creates an onirical landscape. A kind of fog emerges from the inside of the parabola, spreading like liquid between the junctions of the circular surface.

Projet crée avec Julie Machin et développé en résidence au Château Éphémère.

Année :

2021

Lieu :

Château Éphémère

Matériaux :

LEDs, haut-parleurs, micro, ordinateur, résine, plastiques recyclés